« Sauver la Terre avec des champignons »

La culture de pleurotes nous a ouvert les yeux sur ces êtres-vivants fascinants que sont les champignons. C’est pourquoi nous souhaitons partager deux études qui mettent en lumière leur incroyable potentiel :

Paul Stamets, mycologist, writer, founder of Fungi Perfecti, and parasol mushrooms. Shelton, Washington, USA. ©2010 Isaac Hernández/IsaacHernandez.com, All Rights Reserved.Convaincu que les solutions de la préservation de la vie sont dans les champignons, le biologiste américain Paul Stamets, 60 ans et spécialiste en mycologie, a découvert un champignon tueur d’insectes. Ce biopesticide permettrait de lutter naturellement contre les parasites agricoles.
Il a réalisé cette découverte grâce à des fourmis qui rongeaient sa maison. Pour les chasser, il a utilisé une sorte de champignons qui a la capacité de les repousser. En analysant les spores, il a pu produire un champignon qui, au lieu de faire fuir les fourmis, les attire et les tue. Plus besoin de pesticides ! Le brevet, déposé en 2006, couvre plus de 200 000 espèces ! Il y a de quoi revoir nos méthodes de lutte contre ces envahisseurs !
Ensuite, le mycologue s’est intéressé aux propriétés du champignon Fomitopsis officinalis, connu depuis l’Antiquité pour lutter contre le virus de la variole, afin de mettre au point une espèce qui se bat contre les virus de la grippe.
Selon Paul Stamets, le plus important n’est pas dans les parties visibles à l’air libre mais dans la mince couche d’humus où se cache le mycélium. Ce réseau de fibres tentaculaires relie les champignons entre-eux et s’étend sous la forme d’une nappe souterraine d’où émergent de nouveaux pieds.  Le mycélium est, en effet, un web souterrain qui fabrique l’humus et la complexification du vivant. Il est le moteur des échanges de nutriments entre les différentes plantes qu’il coordonne.
Il faut savoir que nous partageons les mêmes agents pathogènes que les champignons qui sécrètent les antibiotiques capables de nous soigner.
Par ailleurs, le mycélium produit des enzymes qui lui permettent de décomposer les hydrocarbures.

Aujourd’hui, Paul Stamets travaille toujours sur les propriétés médicinales des champignons, notamment dans le cadre de recherches sur les traitements contre le cancer et le VIH associant les champignons aux thérapies classiques.

Pour aller plus loin :
http://www.wedemain.fr/Avec-ses-champignons-pesticides-cet-homme-affole-Monsanto_a1415.html
http://lesinsoumis.org/paul-stamets-6-manieres-de-changer-le-monde-avec-les-champignons/

– conférence : https://www.youtube.com/watch?v=AsBjGYuDD6o
http://future.arte.tv/fr/le-champignon-un-artisan-de-la-chimie-verte

  • Etudes d’étudiants en biochimie de l’Université américaine de Yale :

530079c9e1ca2-full

Lors d’une expédition botanique en Amazonie, des étudiants de l’Université américaine ont découvert un champignon qui se nourrit de polyuréthane (polymère utilisé pour fabriquer des mousses en plastique) : le Pestalotiopsis microspora. Ce champignon permettrait de réduire considérablement le temps de décomposition des matières plastiques dans la nature. En effet, il survit en se nourrissant de plastique et peut le faire dans un milieu sans oxygène. Il pourrait alors être utilisé dans les décharges de détritus, qui sont souvent privées d’oxygène, afin de faire disparaître les nombreux déchets de plastique que nous produisons constamment. Une bonne alternative aux méthodes employées aujourd’hui comme celle qui consiste à enterrer le plastique et à attendre qu’il se décompose de lui-même, ce qui prend entre 150 et 400 ans.

Ces étudiants ne sont d’ailleurs pas les seuls à s’intéresser à ce domaine. Le site spécialisé greenetvert.fr relate les travaux de Sandra Mara Franchetti, scientifique et universitaire de Rio de Janeiro qui réalise des expériences pour comparer le potentiel de biodégradation du plastique de différents champignons.

Cet organisme pourrait bien révolutionner notre manière de nous soigner, de cultiver, de dépolluer et même de produire de l’énergie !

Pour aller plus loin :
http://www.rse-magazine.com/Des-etudiants-americains-decouvrent-un-champignon-mangeur-de-plastique_a604.html
http://www.futura-sciences.com/magazines/nature/infos/actu/d/botanique-champignon-mange-plastique-38101/
http://www.consoglobe.com/champignon-mangeur-de-plastique-cg

 

« Sauver la Terre avec des champignons »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *